18 oct. 2017

L'ordre de tuer 🌻🌻🌻🌻


Auteur(s) : James Dashner
Saga : L’Épreuve
Genre : Jeunesse -Science-Fiction
Edition : PKJ - 2015
Nombres de pages : 348





La Quatrième :

Treize ans avant que Thomas entre dans le Labyrinthe, une éruption solaire a frappé la Terre. Mark et Trina ont survécu à la catastrophe. Mais cette terrible épreuve n'est rien comparée à ce qui les attend. Une étrange épidémie se répand aux États-Unis, elle frappe de folie les individus qu'elle atteint. Pire, elle met en danger jusqu'à l'existence de la race humaine !
Convaincus qu'il existe un moyen de sauver les malades, Mark et Trina sont bien décidés à le trouver... s'ils parviennent à rester en vie. Dans ce monde dévasté, certains préfèrent tuer pour que personne ne découvre la vérité.
 


Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Voyant le deuxième hors-série de la trilogie sortir récemment, je me suis dit qu'il était temps que je sorte le premier de ma PAL.

Pour ce qui est de l'écriture j'ai apprécié de retrouver la plume addictive de James Dashner. Comme pour les 3 tomes de la trilogie principale j'ai avalé les pages sans m'en rendre compte.

Il faut avouer que ce tome éclaire pas mal de zones d'ombre sur plusieurs questionnement. Vous me direz, mais n'est ce pas le rôle d'un préquel ? En effet 😜. Mais j'avoue qu'à la lecture du résumé je m'étais dit que ce livre, nous raconterait seulement la genèse de la Braise. Sur ce point je peux dire que j'ai eu mon compte, bien que la vérité soit très brutale... J'avoue que la violence déployée lors de la propagation du virus m'a chamboulée.
Mais j'ai été agréablement surprise, si je puis dire ça comme ça 😔, car on en apprend également plus sur les éruptions solaires et la façon dont elles ont impacté le monde. On découvre comment les rescapés ont pu réussir à survivre, réapprendre à vivre, pour tout reperdre une fois la Braise larguée sur Terre.

C'était donc une bonne lecture qui m'a permis d'en apprendre plus à la fois sur la Braise mais également sur les éruptions solaires des quelles tout est parti. Si vous avez aimé la saga l'Épreuve, je vous conseille la lecture de ce premier hors-série.

12 oct. 2017

Faust départ 🌻🌻🌻🌻


Auteur(s) : Kieron Gillen, Jamie McKelvie
Saga : The Wicked + The Divine
Genre : Comics - Fantastique
Edition : Glénat Comics - 2016
Nombres de pages : 176





La Quatrième :

Tous les 90 ans ou presque, douze dieux se réincarnent dans le corps de jeunes adultes. Ils sont charismatiques et brillants. Ils se tiennent devant des foules immenses, qu'ils emmènent dans l'extase au travers de langues inconnues. La rumeur veut qu'ils soient capables de miracles. Ils sauvent des vies, que ce soit métaphorique ou bien concret. Ils sont aimés. Ils sont détestés. Ils sont brillants. Dans moins de deux ans, ils seront tous morts...
  




Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Quand j'ai vu ce comics dans les rayonnages de ma librairie mon œil a été happé. En même temps vu les couleurs c'est pas étonnant non 😍 ? J'ai retourné l'album et avec le résumé, ce thème des dieux qui se réincarnent et qui passe par le chant pour agir sur les mortels... Bon clairement je suis passée à la caisse 😅. Ça m'intriguait plutôt pas mal.

Les dessins sont géniaux, en tout cas de mon point de vue, et la gamme des couleurs également. Et que dire des portraits qui se trouvent en début de chapitre ? Ma-gni-fi-ques !




Alors pour ce qui est de mon avis maintenant : en fait ma lecture s'est un peu déroulée un peu en dents de scie.
Le début m'a un peu perdue, je voyais pas trop où j'allais. Puis un élément déclencheur m'a fait accrocher à l'histoire, je me suis "ah ça y est c'est parti !". Je me lance alors dans la suite et d'un coup, ça y est je suis re-perdue. J'ai pas vraiment trop compris les raisons qui poussent les dieux à agir comme ils le font, il n'y a pas trop d'explications ou alors j'ai rien compris 😆. Puis, à partir du moment où j'ai mis de côté le fait de ne pas avoir compris, les péripéties qui ont suivit se sont enchaîné et j'ai repris le train en marche.

Et clairement, la fin m'a donné envie de lire le tome 2. Elle n'est pas vraiment surprenante, je l'avais senti venir, mais j'ai aimé la façon dont les auteurs l'ont amené 🔥😉. Donc dès que je peux je vous en reparle !

8 oct. 2017

La Pierre de Lune 🌻🌻🌻🌻🌻


Auteur(s) : Evelyne Contant
Saga : Enchantement
Genre : Fantastique - Mythes/Mythologie
Edition : Autoédité - 2015
Nombres de pages : 440



La Quatrième :

La peur, l’amour…la trahison, c’est ce que je ressens à propos de ma nouvelle vie. Une vie que je n’ai jamais souhaitée, du moins, pas de cette façon.
J’ai certainement rêvé d’aventure et d’émotions, de m’évader de ma vie plutôt ordinaire… mais rien de tout cela ne pouvait me préparer à ce qui s’est produit comme un bingbang dans ma normalité…
Une sorcière, une vraie, m’a annoncé qu’en réalité, je ne suis pas une humaine! Moi, Lou Mills, je suis une magique, comme elle! Il paraît que je suis la clé d’une prophétie ancienne et que je dois sauver le monde d’une guerre imminente entre les humains et les magiques.
  


Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Je suis tombée sur ce livre complètement par hasard en fouinant dans Amazon à la recherche de livre auto-édité. Et je remercie ce fameux hasard car ça a été une lecture géniale qui a frôlé le coup de cœur (eh ouais rien que ça !).

Depuis aussi loin que je m'en souvienne, je suis fan de mythologie, principalement grecque, égyptienne et romaine, alors étant donné que le personnage était fan de mythologie également je me suis rapidement identifiée à elle. Sans compter que c'est une grande lectrice aussi 😉.

J'ai trouvé que l'intrigue se mettait plutôt vite en place et on plonge rapidement dans un univers superbement bien imaginé. Bien que le thème de pouvoirs différents suivant son élément de référence a déjà été développé dans d'autres ouvrages, j'ai aimé la diversité que présentait les différents éléments utilisés ici ainsi que leur déclinaison de pouvoirs. Et que dire de l'Académie où les magiques vont parfaire leur utilisation de leurs pouvoirs ? On a juste envie d'y foncer 😁 !

La quête de cette histoire et surtout la façon dont l'héroïne a été mêlée à elle est très intéressante et surprenante. Ce qui change également dans ce récit fantastique et qui est très appréciable c'est que, bien que Lou soit l'élue, elle ne l'intègre pas totalement, ne se sent pas surpuissante.
Le duel interne de l'héroïne entre sa vie d'humaine et sa condition de magique est très sympa également.

Il faut avouer que "les romances" que ne m'ont pas vraiment intéressée au premier abord. Bon d'abord parce que clairement elle se retrouve, comme beaucoup d'héroïnes, entre deux prétendants. Mais il est important de signaler que pour changer, elle n'hésite pas entre les deux, donc bon je peux pas qualifier ça de triangle amoureux. +1 pour l'autrice.
Autre chose qui m'a gêné ; tout paraissait si facile entre Lou et celui qu'elle aime, du genre "je te vois, je t'aime" et ça me plaisait pas des masses. Puis... arrivée à la fin, là on a l'explication et on se dit "ah ouais c'est pour ça !" du coup : +2 pour l'autrice.
Je tire donc mon chapeau à l'autrice pour avoir réussi à transformer un aspect de son livre que je n'aimais pas trop pendant tout le livre en une intrigue qui me donnent encore plus envie de lire la suite.
C'est pour cela que cette lecture n'est pas un coup de cœur, mais je suis ravie que la partie que j'ai trouvé un peu niaise ait une explication claire 😄.

Et petit bonus, j'ai eu un coup de cœur sur la légende mythologique qui se glisse dans l'histoire. Elle a fait vibrer ma corde "nostalgie" car c'était la légende que je racontais à ma petite sœur avant d'aller dormir quand nous étions petites 😍.

Bref vivement ma lecture du tome 2, avec le "souci" romance réglé ça ne pourra qu'être un futur coup de cœur non ?

7 oct. 2017

Comme une roche sous la pluie 🌻🌻🌻🌻🌻


Auteur(s) : Matylda Hagmajer
Saga :
Genre : Contemporain
Edition : Autoédité - 2017
Nombres de pages : 148





La Quatrième :

Nine vit dans un ennui profond, un vide qui la creuse et qu'elle comble avec les histoires des autres. La vie de Teresa, en plein bombardement de Varsovie, ne fut que trop remplie. Deux existences convergent, l'une concave, l'autre convexe. L'une reçoit, l'autre imprime son empreinte, dans un chassé-croisé rapide, haletant, où les rencontres ne doivent rien au hasard.
 





Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Je remercie Livraddit et l'autrice pour cet envoi. Cette lecture a été pleine d'émotions et très captivante. A vrai dire je l'ai lu en une journée. J'avais vraiment envie de savoir comment ça allait se terminer.

Tout d'abord, la vie de Teresa pleine de conviction, de résistance et drame m'a bouleversée. Il faut avouer que le thème de la Seconde Guerre Mondiale me trouble toujours. Cependant il était agréable, si je puis dire ça ainsi, de découvrir un nouveau point de vue, une nouvelle facette de ce conflit, un autre front

Ensuite on a Nine. Une vie bien différente. Une vie d'ennui, sans réelle envie, sans but. Ce sentiment est accentué par la façon d'écrire de l'autrice. Elle utilise des phrases courtes, sans personnalité, un peu comme notre héroïne. Sa vie n'a plus de sens, jusqu'au jour où on lui confie un travail.

Ce roman illustre magnifiquement l'adage qui dit que pour avancer dans notre vie il ne faut connaître notre passé. Cela fait tellement du bien de se le faire rappeler de temps en temps, non ?

En bref j'ai beaucoup aimé ce livre qui m'a permis de réfléchir en peu de pages. L'adaptation de l'écriture à la personne qui parle et à son état d'esprit fait également partie des choses que je retiendrai. Donc pour ce très bon moment de lecture, merci Matylda Hagmajer.

5 oct. 2017

Hamaguri 🌻🌻🌻🌻🌻


Auteur(s) : Aki Shimazaki
Saga : Les poids des secrets
Genre : Contemporain
Edition : Babel - 2007
Nombres de pages : 119





La Quatrième :

Deux petits enfants de Tokyo, Yukio et Yukiko, scellent un pacte de fidélité en inscrivant leurs noms à l'intérieur d'une palourde, comme un serment d'amour éternel. Devenus adolescents, ils se retrouvent à Nagasaki sans se reconnaître ; les sentiments qui les habitent désormais, qui les troublent profondément, leur seraient-ils interdits ? Aux dernières heures de sa vie, la mère de Yukio cherchera à ouvrir les yeux de son fils en lui remettant ce coquillage sorti du tiroir de l'oubli.
 



Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Dans ce deuxième opus, l'autrice nous conte à nouveau l'histoire de Yukio et Yukiko mais cette fois-ci seulement du point de vue de Yukio.

Comme dans le premier tome, on remonte dans le temps, dans la vie d'enfant et d'adolescent des deux protagonistes. Et on découvre aussi la façon dont Yukio découvre le fameux secret de famille 🙊. Toute en finesse, sans confrontation. Le biais d'images interposées et l'assemblage des pièces du puzzle ont été très bien amenés par Aki Shimazaki.
J'avoue avoir préféré la façon de Yukio de raconter l'histoire, c'était moins empreint d'effet dramatique je trouve. Plus simple, plus pur.

Le passé de Yukio nous permet de comprendre sa façon de vivre, d'être, de s'attacher aux gens. Ce passé si douloureux qui finalement s'estompe avec le temps, grâce aux rencontres de personnes qui changent sa vie, nous rappelle comme notre vie est influencée par la présence des gens autour de nous 🌟.
La métaphore du Hamaguri (coquillage bivalve japonais) était si poétique et le fait qu'elle soit présente au début et à la fin, permet vraiment d'accentuer l'effet de la révélation qui apparait aux yeux de Yukio.

Je me demande vraiment ce que va donner le tome 3, j'imagine que l'on va avancer sur l'intrigue qui se déroule dans le "présent", mais je me demande vraiment ce que ça va donner et ce que l'autrice nous réserve comme nouveaux rebondissements.

28 sept. 2017

Poison 🌻🌻🌻🌻


Auteur(s) : Sarah Pinborough
Saga : Contes des Royaumes
Genre : Contes
Edition : Milady - 2014
Nombres de pages : 222






La Quatrième :

Blanche-Neige, le conte de fées revisité : cruel, savoureux et tout en séduction.
Rappelez-vous l'innocente et belle princesse, la méchante reine impardonnable, le valeureux prince, la pomme empoisonnée et le baiser d'amour sincère...
... et à présent ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de Blanche-Neige, telle qu'elle n'a jamais été révélée ...
 



Qu'est-ce-que j'en pense ? 

J'avais très envie de commencer cette trilogie d'abord parce que j'avais entendu des avis positifs puis parce que finalement d'un coup il y a eu une vague d'avis mitigés voir négatifs. Donc... je me suis dit, allez ma grande c'est le moment de t'en faire ton propre avis 💪 !

Alors pour moi ça n'est pas mitigé, j'ai aimé. Ce n'est pas la grosse lecture qui chamboule le cœur mais la réécriture, ici de Blanche-Neige, n'est pas mauvaise je trouve.
Déjà comme dans le conte original, la Méchante Reine tente d'attenter à la vie de Blanche-Neige par 3 fois, ce qui lui donne déjà un point de plus que le Disney même si j'adore ce que le studio de Walt en a fait (ouais ouais c'est un ami) 😉. Autre bon point "fidélité à l’œuvre originale", le prince dans ses décisions et ses travers, se rapproche plus du prince des Frères Grimm. Il a des réflexions un peu glauques et tombe amoureux de Blanche-Neige dans plus ou moins les mêmes conditions que dans le conte original.

Dans ce qui est nouveau, j'ai beaucoup apprécié la façon dont on voit la Reine s'enfoncer de plus en plus dans la méchanceté. Elle a un terrain propice à devenir cruelle, ça se sent dès le départ, mais on assiste réellement à son plongeon dans les ténèbres et j'ai trouvé ça bien joué de la part de l'autrice, son personnage n'en est que plus profond. La fin de cette méchante bien que différente de celle du conte d'origine s'en rapproche plus que dans la version animée. En effet, dans cette fin on a une certaine forme de torture qui lui est affligée bien qu'elle soit plus psychologique que physique alors que sa fin dans le dessin animé est rapide, nette et efficace si je puis dire 😅.

D'après les nombreux avis, les tomes de la saga sont de mieux en mieux, alors comptez sur moi pour me faire mon avis là-dessus aussi 😉


25 sept. 2017

La conquête de Plassans 🌻🌻🌻🌻


Auteur(s) : Émile Zola
Saga : Les Rougon-Macquart
Genre : Classique
Edition : Bibebook (ebook) - 2016
Nombres de pages : 381






La Quatrième :

C'est la conquête d'une ville légitimiste, Plassans, par un prêtre bonapartiste qui subjugue les femmes, la belle société, la jeunesse et le clergé. Au milieu des intrigues mesquines ou cocasses des "honnêtes gens ", ce prêtre ambitieux et sans scrupule, véritable Satan, va conduire les héros, dans un déchaînement de violence, à la folie et à la mort.
 




Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Avec les Zolettes sur Instagram, on continue notre épopée à travers la vie tumultueuse de la grande famille que sont les Rougon-Macquart 😀.

Cette fois le pouvoir est de nouveau de mise, avec une petite nouveauté, la composante cléricale. L''importance non pas forcément de la religion en elle-même mais plus de la position sociale que procurait l'appartenance au clergé est clairement dépeinte dans cet ouvrage.
J'ai aimé la façon dont ce prêtre venu de nulle part a pu sans énormément de mesquineries, mais plus par une sorte de pouvoir d'attraction, s'attirer les bonnes grâces de la communauté de Plassans. D'ailleurs on remarque clairement une évolution dans cette capacité à captiver par, d'abord, son premier "enchantement" sur une des personnages principales puis son extension à toute une société. 
J'avoue que ce personnage ecclésiastique m'a troublée tout le long de la lecture. Je ne savais jamais ce qu'il pensait, ce qu'il attendait des autres, ni même ce qu'il ressentait réellement à part la colère qu'il réprime assez régulièrement. Cela a clairement participé au fait que les pages se sont enchaînées sous mes mains.

A signaler que dans ce tome, les chapitres qui sont plus courts que dans les 3 premiers donnent également ce sentiment d'avancement plus rapide.

Et il faut parler de cette fin ! Comme si au final la roue tourne et reviens toujours aux querelles internes des Rougon-Macquart. Comme si quelques soient les intervenants extérieurs tout revenait inexorablement à cette famille. J'ai adoré 💚 !
Sans oublier les réactions de cette société bourgeoise qui fait et défait ses amitiés d'une façon si rapide et change ses sentiments dès que le vent change de direction et qu'un évènement pourrait faire s'écrouler leur fragile équilibre.

Bref  tout ça pour dire que Zola me surprend toujours autant et j'adore ça ! Même si pour l'instant Le ventre de Paris reste mon préféré (je ne parle que des 4 premiers parce que bien sûr celui est au top pour moi c'est Germinal 😍), celui-ci a clairement eu le mérite d'être un réel page-turner pour moi et il me semble que je peux dire sans mal que ça a été le cas pour toutes les Zolettes 😄.
Le prochain, La faute de l'Abbé Mouret, prendra clairement la suite de ce quatrième tome et il me tarde de m'y plonger !