25 sept. 2017

La conquête de Plassans 🌻🌻🌻🌻


Auteur(s) : Émile Zola
Saga : Les Rougon-Macquart
Genre : Classique
Edition : Bibebook (ebook) - 2016
Nombres de pages : 381






La Quatrième :

C'est la conquête d'une ville légitimiste, Plassans, par un prêtre bonapartiste qui subjugue les femmes, la belle société, la jeunesse et le clergé. Au milieu des intrigues mesquines ou cocasses des "honnêtes gens ", ce prêtre ambitieux et sans scrupule, véritable Satan, va conduire les héros, dans un déchaînement de violence, à la folie et à la mort.
 




Qu'est-ce-que j'en pense ? 

Avec les Zolettes sur Instagram, on continue notre épopée à travers la vie tumultueuse de la grande famille que sont les Rougon-Macquart 😀.

Cette fois le pouvoir est de nouveau de mise, avec une petite nouveauté, la composante cléricale. L''importance non pas forcément de la religion en elle-même mais plus de la position sociale que procurait l'appartenance au clergé est clairement dépeinte dans cet ouvrage.
J'ai aimé la façon dont ce prêtre venu de nulle part a pu sans énormément de mesquineries, mais plus par une sorte de pouvoir d'attraction, s'attirer les bonnes grâces de la communauté de Plassans. D'ailleurs on remarque clairement une évolution dans cette capacité à captiver par, d'abord, son premier "enchantement" sur une des personnages principales puis son extension à toute une société. 
J'avoue que ce personnage ecclésiastique m'a troublée tout le long de la lecture. Je ne savais jamais ce qu'il pensait, ce qu'il attendait des autres, ni même ce qu'il ressentait réellement à part la colère qu'il réprime assez régulièrement. Cela a clairement participé au fait que les pages se sont enchaînées sous mes mains.

A signaler que dans ce tome, les chapitres qui sont plus courts que dans les 3 premiers donnent également ce sentiment d'avancement plus rapide.

Et il faut parler de cette fin ! Comme si au final la roue tourne et reviens toujours aux querelles internes des Rougon-Macquart. Comme si quelques soient les intervenants extérieurs tout revenait inexorablement à cette famille. J'ai adoré 💚 !
Sans oublier les réactions de cette société bourgeoise qui fait et défait ses amitiés d'une façon si rapide et change ses sentiments dès que le vent change de direction et qu'un évènement pourrait faire s'écrouler leur fragile équilibre.

Bref  tout ça pour dire que Zola me surprend toujours autant et j'adore ça ! Même si pour l'instant Le ventre de Paris reste mon préféré (je ne parle que des 4 premiers parce que bien sûr celui est au top pour moi c'est Germinal 😍), celui-ci a clairement eu le mérite d'être un réel page-turner pour moi et il me semble que je peux dire sans mal que ça a été le cas pour toutes les Zolettes 😄.
Le prochain, La faute de l'Abbé Mouret, prendra clairement la suite de ce quatrième tome et il me tarde de m'y plonger !

1 commentaire:

  1. C'est fou! Emile Zola est toujours un auteur qui m'a fait peur parce que je fuis le genre classique auquel je n'accroche pas, mais ta chronique m'a presque donné envie de regarder à cet auteur de plus près :p

    RépondreSupprimer